• The Epic Movie

    Alors voilà. J'ai un voisin de classe assez bavard. Je l'aime bien, mais il parle souvent. Je suis bavarde aussi, c'est pas le problème, mais là, il m'a répété la même phrase pendant 2 heures de cours ! Ensuite il m'a parler du film d'où venait cette fameuse phrase, et il m'en a sortis d'autres.. J'ai trouvé ça drôle alors je lui ai demander le nom du film. "The Epic Movie" (ou "Big Movie"). Il m'avait prévenue que c'était un mélange entre plusieurs grands films, comme Harry Potter, Pirates des Caraïbes, Charlie et la Chocolaterie...

     

      Je suis donc aller regarder ce film hier soir. Eh bien il était très nul. Ça en été très drôle. En fait j'ai bien rit, parce que franchement, y'a pas besoins de réfléchir, et puis, c'est vrai qu'il y a des trucs drôles. Bon, il y a aussi beaucoup d'hommes qui ne pourrons plus faire d'enfants, et beaucoup de morts qui réscuisite (genre, *spoil, mais petit*, à un moment, y'en a une à qui on coupe la tête, la scène suivante elle réapparait, tranquille, avec sa tête et tout va bien dans le meilleurs des monde !).

      En tout cas si vous avez, un soir, 1h32 à passer, vous pouvez toujours regarder ça, ça ne mange pas de pain, vous aller juste rire, un peu (ou beaucoup), des fois. J'avoue avoir voulut arrêter le film après même pas 1 heure, mais j'ai persévéré et tenue jusqu’au bout ! ;)

      Je vous met le résumé, l'affiche et la bande-annonce (désolée, elle est en anglais) )en lien) ici ;)

     

    Afficher l'image d'origine

    Résumé ici (oui non, pas en lien finalement, mais copier/coller du site "AlloCiné") :

       Il était une fois quatre orphelins à qui il allait arriver des problèmes. L'un d'eux avait été élevé par le conservateur du Louvres - où rôdait un assassin albinos, la seconde avait été traumatisée par l'attaque de serpents dans son avion, le troisième sortait juste d'une école de mutants et le dernier était un réfugié du Catch libre mexicain...Lorsque ensemble, ils visitent une chocolaterie, ils tombent sur une armoire enchantée qui leur ouvre le passage vers le fabuleux pays de Gnarnia (le G ne se prononce pas). Dans ces contrées merveilleuses, ils rencontrent un flamboyant pirate des îles, une bande d'étudiants en troisième année de magie et un lion majestueux aussi sage qu'obsédé. Tous vont unir leurs forces pour essayer de mettre une pâtée à la terrifiante Saleté Blanche. Dans ce cas précis, le fait que le mal triomphe serait-il vraiment une catastrophe ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :