• La Kpop

    Mon but dans cet article est d'effacer certains préjugés et images toutes prêtes sur la Kpop et au contraire donner la vision la plus large possible sous forme d'exposé. Celui-ci n'est pas destiné à être exhaustif sur la question que l'on se pose qui est : « Qu'est ce que c'est que la Kpop ? » le sujet étant bien trop vaste. Mais dire de la K-pop qu’il s’agit juste de pop sud-coréenne serait réducteur : la K-pop est à la fois une musique de synthèse accompagnée de chorégraphies calibrées au millimètre, portée par des chanteurs séduisants à la pointe de la mode, et un produit culturel très standardisé.

    3f5d61215b656a43fe2e852597b05ca5.jpg

     LES ORIGINES

       Abrégé de korean-pop, la KPOP est la musique populaire de Corée du Sud. Elle regroupe non seulement de la Pop, le style dominant, mais il y a également d'autres genres musicaux qui sont regroupés sous ce nom “générique” tels que le R'n'B, le rap, les ballades, le rock, le hip-hop ainsi que l'electro-pop, etc.

    Plus qu'un style musical, c'est un mouvement venue donc de Corée du Sud et qui se définit par la Hallyu (littéralement « vague coréenne »), celle-ci regroupant non seulement la musique mais aussi le cinéma, les dramas, les jeux vidéo, la nourriture, la langue... la culture dans son ensemble.

    La Kpop tient son origine des premières musiques modernes qui sont apparues en Corée durant les années 30, particulièrement influencée par le style moderne des japonais. Entre 1950 et 1960, la présence des forces américaines dans leurs bases militaires deviendra une grande inspiration pour les asiatiques vivant au pays du Matin Calme. Car, oui, la K-pop s'est beaucoup inspirée de la musique américaine, notamment avec le Hip-hop, le R'n'B et un peu de rock.

    L'état sud-coréen mise beaucoup sur l'exportation de la hallyu pour redresser économiquement le pays suite à la guerre entre les deux Corée. Très vite propagée dans toute l'Asie, elle finit par gagner en popularité à travers de nombreux continents et pays du bout du monde comme les Amériques, le Canada, l'Europe et même le Moyen-Orient...

    C'est notamment grâce au web que la Kpop a pu autant s'étendre hors de son pays. L'apparition des réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, les musiques téléchargeables, les musiques et clips partagés sur YouTube sont les quelques éléments qui l'ont conduit à toucher un plus vaste public.



    LES DÉBUTS D'UN PHÉNOMÈNE MONDIAL

       La 1ère des maisons de production à voir le jour est celle de la SM. Entertainment, fondée par Lee Soo Man en 1995. C'est d'ailleurs lui qui produit les premiers boysbands et girlsbands.

    Peu après, débarque la YG Entertainment, la DSP Ent' et la JYP Ent'. Des groupes tels que que G.O.D, H.O.T, S.E.S, et Shinhwa connaissent un succès fulgurant dans les années 1990.

     

    LES AGENCES DOMINANTES SUR LA SCÈNE KPOP : LES BIG 3

       Les BIG 3 sont les 3 entreprises qui dominent l'industrie musicale en Corée, celles qui font le plus d'argent. On y retrouve bien campé à cette place la pionnière SM. Entertainment et la YG Entertainment qui se disputent régulièrement la première place, en troisième position d'un avis commun on y place la JYP Entertainment. Chaque groupe qui sort d'une des entreprises du BIG 3 est assuré d'un succès immédiat pas seulement en Corée du Sud ou en Asie mais dans le monde. Cependant leurs critères ne sont pas les même.

    • Ainsi la SM. Entertainment est connue pour son contrôle total sur ses artistes, des idoles avec un genre et un style pré-fabriqué et calculé. Son style musical se veut davantage être de la pop-electro et elle mise tout sur les performance des groupes le tout dans une parfaite homogénéité. La SM. Entertainment compte de nombreux groupes devenus des incontournables de la Kpop et dont les plus fameux sont : Super Junior, SNSD, SHINee, f(x), EXO, Red Velvet et NCT. Il est aussi important de noter que c'est cette agence qui a donné jour aux H.O.T, S.E.S et Shinhwa. Chez les artistes solo on peut citer la bien connue BoA. La SM Ent. est aussi connue pour être la première agence à avoir fait débuter en Corée des artistes chinois.

    • La YG Entertainment quant à elle est connue pour laisser à ses artistes la libertés d'exprimer leur propre style c'est pourquoi leurs groupes se démarquent si bien des autres groupes d'idoles. De même le patron de la YG le dénommé Yang Hyeon Seok du mythique groupe Seo Taiji & Boys encourage davantage ses artistes à écrire et composer eux même leurs musiques plus proche du style Hip Hop / R&B. Les principaux groupes sous la YG Entertainment sont : BIGBANG, 2NE1, Epik High, WINNER, iKON ou encore le duo AKMU. Parmi les artistes solo on ne peut pas passer à côté de Psy mais on y trouve aussi Lee Hi.

    • La JYP Entertainment est davantage connue pour les danses impressionnantes et puissante de ses groupes d'idoles ainsi que pour son internationalité avec des artistes venant de Chine, de Thaïlande, du Japon ou encore des États-Unis. La majorité de leurs chansons sont écrite par le patron lui même (Park Jin Young) et se veut être un judicieux mélange de Pop/Electro/R&B. Les groupes sous la JYP Entertainment sont : Wonder Girls, 2AM, 2PM, miss A, GOT7, DAY6 et les Twice. Parmi les artistes solo on retrouve le dénommé Park Jin Young qui n'est autre que le PDG de l'agence mais aussi l'incroyable voix qu'est le chanteur G.Soul. La JYP est aussi tristement connue pour avoir laissé passé de nombreux trainees talentueux qui ont eu un incroyable succès en tentant leur chance sous une autre agence, parmi eux on y trouve "la petite soeur de la nation" IU, "la Beyonce" de Corée Hyorin des SISTAR ou encore la fière CL des 2NE1 pour ne citer qu'elles.

     

    Vous pouvez cependant retrouvez d'autres agences dont les noms sont loin d'être insignifiant tel que :

    • La Cube Entertainment (BEAST, 4minute -séparé en 2016-, Trouble Maker, BtoB, Hyuna).

    • La Starship Entertainment (SISTAR, Boyfriend, K.Will, Monsta X, Cosmic Girl).

    • La Big Hit (BTS).

    • La Pledis Entertainment (After School, Orange Caramel, Nu'est, Seventeen).

    • La TS Entertainment (Secret, B.A.P, Sonamoo).

    • La Woolim Entertainment (INFINITE, TASTY, Lovelyz).

     

    Je m'arrêterais là sur les autres agences en Corée du sud, il faut avoir conscience que la liste est loin d'être finit, tant il y a d'entreprises musicales, mais que celles dont je vous ai parlé là font partie des plus connu et imposantes sur la scène musicale.

     

    Auditions et entraînement militaire : le processus de fabrication des stars

        Les idoles sont soumis à des contrats d'exclusivité par leurs agences autrefois pouvant aller jusqu'à 13 ans (la lois les oblige désormais à des contrats de 7 ans maximum). Ils se doivent d'avoir un comportement exemplaire étant donné que la majorité de leurs fans sont des adolescent(e)s. Ainsi il leur est interdit de boire (avant leur majorité qui est de 21 ans en Corée), de fumer, d'avoir des propos offensants et d'avoir un(e) petit(e)-ami(e) dans leurs années de rookies (les premières années après leurs débuts). Ces agences sont en charge de la totalité du processus de « fabrication » des stars de K-pop. C’est un processus méticuleux et bien rodé, qui va des castings à l’entraînement, en passant par la production des performances et la promotion à l’international.

    Les agences organisent des auditions internationales. Parmi les 10 000 prétendants initiaux, seuls quelques dizaines arrivent généralement jusqu’à la finale, et seulement une poignée seront sélectionnés pour l’entraînement.

    Mais la sélection n’est que la première étape, le véritable challenge étant l’entraînement. Si le talent est une chose, le travail acharné est un prérequis indispensable à tout étudiant. Seuls les meilleurs seront autorisés à débuter en tant qu’artistes, et rien n’est laissé au hasard. Chaque aspirant doit suivre des cours de danse, de chant, de comédie, de développement personnel, d’entraînement physique – et même des cours de langues étrangères, censés leur permettre de se préparer à une carrière en Corée, mais aussi à l’international. Le but est d’en faire des «  multi-purpose stars », capable de chanter, danser, jouer dans des dramas, et être mannequins.

    Cette période d'entraînement représente un investissement considérable pour les maisons de disques, qui en assurent la totalité du coût : chez SM Entertainment, « fabriquer » un artiste revient entre 2,5 et 5 millions $. Par exemple, l’entraînement de chaque membre du girls band Girls’ Generation coûtait ainsi près de 2,5 millions $.

    La longueur de ces périodes d'entraînement peut varier. Elles s’étalent généralement sur 3 à 5 ans, mais peuvent parfois prendre plus de temps comme dans le cas de TVXQ, dont les membres ont dû s'entraîner pendant 7 ans avant d’être autorisés à débuter.

    Ces préadolescents sont généralement logés ensemble, et doivent s’entraîner entre 10 et 12 heures par jour, entre 6 et 7 jours par semaine. En plus de cet emploi du temps surchargé, ils doivent mener leur scolarité.

    Le play-back n’étant pas une option envisageable pour ces artistes, chaque performance se doit d’être parfaitement exécutée. D’autre part, cette période d’entraînement permet aux agences de voir si les étudiants montrent suffisamment de motivation, et de maturité, pour mener une vie d’idole.

    L’image des artistes est également minutieusement conçue par les maisons de disque, et il n’est pas inhabituel qu’il soit demandé aux aspirants chanteurs d’améliorer leur physique par le biais d’opérations de chirurgie esthétique ou de régimes lourds, tout ceci dans le but d’être plus attrayant commercialement parlant. Il est de plus souvent interdit pour ces étudiants d’avoir des relations sentimentales pendant la totalité de la durée de leur entraînement, afin que ceux-ci soient totalement concentrés sur leur formation.

    Les membres d’un groupe essayent de se différencier les uns des autres, en mettant en avant leurs spécificités et leur personnalité, et chaque membre à son propre fan club. Les agences les encouragent cependant à se mesurer les uns aux autres, afin d’avoir l’honneur de devenir le leader du groupe. Tout est mis en œuvre pour que ces jeunes deviennent de véritables professionnels.

    D’après Jay Park, un ancien membre du groupe 2PM, l’entraînement est « un coupe gorge. Vous avez un tas de personnes qui veulent débuter, et vous ne savez pas qui va réussir et qui va être choisi. Vous pouvez être placé [dans un groupe], mais les responsables de l’agence peuvent ensuite décider qu’un autre conviendrait mieux, et ils font l’échange. Vous devez perpétuellement être à votre maximum ».

     

     

    QUELQUES PRÉCISIONS

    - Les trainees (ou 'stagiaires' grade des idoles avant leurs débuts quand ils sont encore en période d'entraînement) sont en compétition entre eux à travers les évaluations mensuels que font passer les agences. Seuls les meilleurs ont une chance de débuter dans le futur groupe de la compagnie.

    • La pop coréenne se distingue de sa cousine américaine par son côté très sage, on oublie les insultes, mots et gestes provocateurs, ainsi que l'hyper sexualisation de la pop américaine. Mais il ne faut pas non plus la comparer sa sœur la Jpop (pop japonaise) dont le marché reste principalement local, ne cherchant pas à s'exporter et qui se concentre principalement sur l'image de la femme enfant et son côté très épurée. En effet, les idoles coréennes ont davantage de charisme et de sex-apple que leurs homologues japonais mais toujours en restant dans la décence qui caractérise les mœurs asiatiques, de plus dans la Kpop les groupes masculins sont bien plus présent que chez sa consœur Japonaise . Ainsi la Kpop se trouve être dans un juste milieu entre l'image épurée et colorée de la Jpop et la décadence provocatrice de la pop américaine.

    • Les boysbands & girlsbands peuvent compter entre 2 et 13 membres, les 3 boysbands Super Junior, Seventeen et Topp Dogg sont à ce jour les plus grands groupes avec 13 membres initiaux, du côté des girlsbands, les plus grands groupes sont à l'origine composés de 9 filles (SNSD, 9muses), à l'exception du groupe I.O.I qui est un groupe temporaire de 11 filles.

    • L'apparence est très importante en Corée, aussi il est donc courant que des idoles soient passés par la chirurgie esthétique pour se conformer aux idéaux de beauté. Cependant, la chirurgie esthétique est un sujet tabous et rare sont les idoles à admettre d'être passé par là, bien que l'on estime que 95% d'entre eux soient passés sous le couteau. La chirurgie esthétique est un marché extrêmement bien développé en Corée et il n'y a pas d'âges pour se faire refaire !

     

    LES STANDARDS DES GROUPES & MUSIQUES DE KPOP

       Les groupes de Kpop suivent tous plus ou moins un certain modèle qui est le suivant :

    - Un leader : souvent le membre le plus âgé et/ou avec le plus d'expérience. Il est le membre avec le plus de responsabilités et est le médiateur entre l'entreprise et le groupe.

    - Un chanteur principal ou leader vocal : Il est celui qui possède le plus de parties dans une chanson et/ou celui qui chante le refrain. Il n'est pas rare qu'un même groupe possède plusieurs chanteurs principaux ils sont alors souvent classés par hauteur de la note. C'est à dire qu'il y a le High Vocal (celui qui tient la note la plus haute), le baryton ou middle vocal (note moyenne) & le Low Vocal (celui qui tient la note la plus basse).

    - Un rappeur : Il est chargé du rap courant dans les chansons de Kpop, là encore il peut y avoir plusieurs rappeur dans un même groupe.

    - Un visuel : Il est le membre "le plus beau" suivant les critères coréen, il est souvent placé au centre lors des photoshoot voir des prestations. Il est possible qu'il y ai plusieurs visuels.

    - Un danseur principal : Il est le meilleur danseur du groupe et se place à l'avant lors des performances. Dans les grands groupe il y a souvent plusieurs danseurs principaux.

    - Un maknae : Ce terme désigne le membre le plus jeune du groupe, « le bébé » souvent perçu comme la mascotte.

     

    Appartenir à une catégorie n'empêche pas d'en appartenir aussi à une autre.

    exemple (SNSD) : Taeyeon (leader, chanteuse principale); Sunny (chant); Tiffany (leader vocale); Hyoyeon (danseuse principale); Yuri (leader de danse); Sooyoung (leader de danse); Yoona (Visuel); Seohyun (leader vocale, maknae)

     

    Il est rare de retrouver un maknae être leader (je n'ai que les Tiny-G en tête comme exemple).

    Rares sont les groupes mixtes, AKMU est un duo frère/soeur. Le nouveau groupe K.A.R.D et le vieux groupe maintenant séparé CO-ED school.

     

    De même, du côté des chansons certains standards sont de vigueur :

    Les titres des chansons sont le plus souvent en anglais pour les rendre accessible à l'international (oui c'est plus simple d'écrire en anglais que dans l'alphabet coréen).

    Les paroles sont majoritairement en coréen.

    Les refrains sont répétitifs et couramment dans un anglais simple et accessible à tous (pas toujours correct toute fois...)

    Une partie de la chanson est réservée au rap qui peut être fait en coréen, en anglais ou dans un 'savant' mélange des deux. Les paroles de rap sont le plus souvent écrites par le rappeur lui-même.

    Les chansons dansante ont une chorégraphies soignée au millimètre près avec au moins un mouvement caractéristique plus ou moins simple à retenir.

    Derniers détail :

    Chaque groupe à un fan-club son nom est choisis par le groupe, par l'agence ou par les fans eux-même, chaque fan-club a une couleur et/ou un item qui lui est attribué et parfois même un slogan.

    11205108_664036473740133_5930869322636063648_n.jpg

     

    Il est également courant de voir des idoles commencer une carrière solo en parallèle de leur carrière de groupe. Des "partenariats" sont également fait entre plusieurs membres de groupe, comme par exemple la chanson "Shake that brass" de Amber (f(x)) en duo avec Taeyeon (SNSD). Les stars coréennes font également de nombreuses reprises de chansons américaine. Ailee - I will always love you; Hyorin Ailee et Jessy - Bang bang; Ailee & Amber - Uptown funk.

     

    PETIT TOUR DES PRÉJUGÉS RÉCURRENTS

       Beaucoup de préjugés tournent autour de la Kpop et bien souvent seuls ceux qui n'y connaissent rien les prononcent. Je ne ferais ici part que de quelques uns tentant de les démentir ou du moins dans expliqué la provenance.

    10989737_667880613323563_6455783412164316426_n.jpg

    Qui n'a jamais entendu ou dit que les coréens (voir chinois pour ce qui ne font pas la différence entre les différents peuples d'Asie) sont tous des clones ?

    ► Ce préjugé vient certainement du fait que les idoles coréennes sont soumis à des critères de beauté très stricts auxquels ils tentent de se rapprocher le plus possible même si il faut pour cela passer par la chirurgie plastique. Cependant, non ce ne sont pas des clones, autrement nous autres fans de parviendront pas à les reconnaître. Ainsi ce n'est pas parce que la morphologie asiatique qui se différencie de la nôtre et donc à laquelle nous ne sommes pas ou peu habitués nous autres occidentaux à les visualiser qu'ils se ressemblent tous.

    D'ailleurs avant de m'intéresser à la Kpop moi même je ne pouvais pas du tout faire la différence entre un Chinois, un Japonais et un Coréen, tout comme quand par la suite j'ai voulu apprendre à reconnaître les 9 membres des SNSD j'ai cru ne jamais m'en sortir mais en faite c'est juste une habitude à prendre !

     

    Ceux qui écoutent de la Kpop ne comprennent pas les paroles. (propos souvent prononcés dans les médias occidentaux).

    ► Le Coréen est peut-être l'une des langues les plus complexes au monde, mais ça n'empêche pas que de nombreux fans l'apprennent et font un fabuleux travail de traduction soit à partir du Coréen directement, soit du Chinois ou encore de l'Anglais. Ensuite et nous ne le cachons pas : Comprenez vous toutes les chansons anglaises que vous écoutez ? Personnellement moi non.

     

    Et enfin l'inévitable : Les hommes coréens sont tous gays.

    ► Ce préjugé vient certainement du fait que les idoles masculines coréens sont très maquillés, avec de nombreux piercings aux oreilles, des coupes et des tenues extravagantes et souvent moulante. Sans parler de leur morphologie pour certains très androgyne et d'autres musclé et imberbe ce qui alimente les rumeurs. Il faut tout d'abord prendre conscience que les mentalités et les modes ne sont pas partout dans le monde les mêmes, de plus et malheureusement, en Corée l'homosexualité est un tabous et c'est très mal vu aussi vous pensez bien que si tel était le cas ils feraient en sorte de ne pas le paraître afin de ne pas se mettre à révéler leur homosexualité s'il y a (et il y en a sûrement qui le sont mais nous n'en savons rien). Toutes les marques d'affection entre 2 membres d'un même groupe devant les caméras sont là pour le fan-service. En effet de nombreuses fans en raffolent et écrivent même des fan-fictions mettant en couple yaoi (couples d'hommes homosexuels) leurs idoles favoris. Cependant il faut savoir garder en esprit qu'il y a un monde entre la fiction et la réalité.

     

    J'ignore si le lien va fonctionner, mais, au cas où, je vous laisse ici le lien du diaporama correspondant à cet article.

    https://docs.google.com/presentation/d/1NNj5Eb4QIkJbVWdzklJI47SQxTWceDOCO_xSjJdsVjc/present?token=AC4w5ViWggFmd_qRLAIUl35qz5olPedFMg%3A1538511010905&includes_info_params=1#slide=id.p

     

    13077021_1085211261520945_4822247079465942878_n.jpg


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :